Un taxi humain et différent!

Y a-t-il quelque chose de plus banal que de prendre un taxi?   Toutefois, à chaque fois, je vis une expérience-client plus que particulière, qu’elle soit positive ou négative.  Est-ce dû à la « bulle » créée par l’habitacle de la voiture?  Aucune idée, mais j’ai toujours des histoires intéressantes issues de mes voyages en taxi.

Lors d’une formation récente, j’ai décidé de faire le voyage en train pour m’y rendre et de prendre un taxi sur place.   Installée dans une petite municipalité, la compagnie de taxi en question était gérée (de façon brillante) par la mère et la fille.   Et j’ai été totalement séduite par le service offert.

Lors de mon premier transport, on a offert de réserver mon taxi pour le soir et le lendemain matin.  Rien d’étonnant là-dedans, direz-vous.   Mais on l’a fait devant moi, j’ai reçu la confirmation sur place.  Et au moment voulu, le chauffeur était non seulement à l’heure, mais il était même 10 minutes à l’avance.   Ce qui m’a plu dans cela:  on m’offre un service, on procède à la réservation immédiatement et on tient les promesses faites.   Ce que je ne peux pas dire de toutes les autres compagnies de taxi que j’ai utilisées dans ma vie!

En arrivant le matin au lieu de formation, la conductrice descend du taxi, transporte mes bagages jusqu’à la porte du local (qui est dans un parc industriel, au milieu de nulle part), sonne pour moi.  Comme  le local n’est pas ouvert et que personne ne répond à la sonnerie, la conductrice m’invite à revenir m’asseoir dans le véhicule et à attendre au chaud.  Elle a attendu 10 minutes avec moi.  J’avais déjà payé ma course et lorsque je lui ai offert un supplément, elle a refusé.  Combien d’autres chauffeurs m’auraient laissé là,  se disant qu’ils avaient fait ce qu’ils avaient à faire?

Il y avait de « l’humain » dans ce taxi.  Il nous ramenait à la raison d’être d’un tel service:  « transporter des gens », et non « faire un voyage ».   De nos jours, ceux qui remettent à l’avant-plan les gens gagnent à être connus (et encouragés dans leurs entreprises).

Et vous, votre service est-il orienté vers les gens?